LES 100 BORNES DE BOUCONNE              DIMANCHE 29 AOÛT 2021  

 

BULLETIN D'INSCRIPTION

  INFOS COVID & PASS SANITAIRE  

 SCHEMA des CIRCUITS

CONTACT

ARNAUD   06 51 07 42 30

YVES   06 09 67 61 80

Départs des différents parcours : - Circuit 20 et 40 ==> à partir de 8h30 et jusqu'à 9h00
- Circuit 60, 80 et 100 km ==> à partir de 7h45 et jusqu'à 8h30
    Le parcours 100 km ne sera pas balisé
(sauf parties communes) et nécessitera l'utilsation d'un gps pour les deux secteurs non balisés
  Il sera fermé (porte horaire) au km 35 à partir de 10h30 et vous devrez continuer sur le parcours 75 km

Les autres circuits 20 - 40 - 60 - 80 seront balisés normalement - Bombes- Rubalises - Panneaux
Possibilité de charger les traces sur place le jour J, mais il vaut mieux les télécharger directement ci-dessous
Merci de respecter ces horaires pour les besoins de l'organistion et du bon déroulement de l'épreuve.

 Les traces GPX des circuits - Fichiers Winrar à décompresser ou liens Openrunner
Traces mises en ligne le MARDI précédent  

100 Km
Trace 100 Km

80 Km
Trace 80 km

60 Km
Trace 60 km

40 Km
Trace 40 km

Lien Openrunner
Trace 100 km

Lien Openrunner
Trace 80 km

Lien Openrunner
Trace 60 km

Lien Openrunner
Trace 40 km


La page FaceBook des 100 Bornes de Bouconne
               Les 100 Bornes sur PLANI CYCLES
_________________________

Rando Raid VTT - De 20 à 100 km sur 5 parcours
Un chalenge unique aux portes de Toulouse
pour vous faire partager et découvrir une aventure que l'on espére plaisante à chaque instant.
Vous découvrirez le grand massif forestier de Bouconne (2700 hectares)
Pour le parcours 80 et 100 km, c'est la totalité de la forêt que vous sillonerez dans son ensemble
avec en plus une excursion Gersoise extérieure du côté de Pujaudran et Lasserre
Vous avez fait le l'an dernier, votre challenge c'est de tenter le 80 km cette fois,
et si vous avez fait le 75 en 2020, le défi est immanquablement de tenter le 100 km.
Une balade à faire selon votre envie, avec plusieurs circuits adaptés dans la difficulté et la longueur
A chacun sa trace, à chacun son plaisir !!!
Le rendez vous est pris. A bientôt

Les Maillons Libres - Vtt Cornebarrieu 
__________________________________________

Un premier parcours de 20 km pour découvrir la forêt sans difficultés.
Le 40 km et 60 km sont faciles 350 m de D+ maxi, et pas très long en timing. Entre 2 et 4 heures en moyenne.
Le 80 est le meilleur à faire - 600 m de D+ environ, si on veut profiter de jolis sentiers en forêt et couvrir une distance idéale.
Entre 4h00 et 5h30 de plaisir.
Le 100 Bornes - Le big one, l'ultimate, sans bornes, celui qu'il faut faire le Jour J :-) 100 km & 1000 m de D+
On reprend la trame du 80 et on fait 20 bornes de plus en extérieur forêt
Parcours à rallonge très plaisant, qui reste rude sur la longueur et avec un bon dénivelé pour notre région.
Les parties extérieures à la forêt concentrent le plus les difficultés, et se sera le plus coriace à avaler.
Quelques portions de routes inévitables, idéales pour relâcher un peu.
Entre 5h30 et 7h30 de temps total pour boucler le 100.
Un super challenge à tenter.

FAITES VOS JEUX
__________________________________________

 

Organisation

Inscriptions : - Sur place le jour même (bulletin d'inscription disponible sur un lien ci-dessus)
Lors de l'enregistrement de votre incription, hop un coup de tampon et c'est parti.
 
Accueil à partir de 7h30
Départ à partir de 7h45 pour le parcours vtt de 60, 80 et 100 km
A partir de 8h30 pour les parcours vtt de 20 et 40 km

RESPECT du CODE de la ROUTE obligatoire
De 1 à 4 ravitaillements selon les parcours, à l’arrivée grillade et bière

Accueil :
CORNEBARRIEU
Au gymnase Allée Jean Monnet - Espace Sportif Pierre de Coubertin

Pour les parcours, on fait en sorte d'afficher des données les plus précises possible.
Ils sont testés en intégralité à vtt. Distances et dénivelés mesurés au GPS
Toutefois, les données peuvent légèrement varier en fonction des derniers repérages et modifications 
ou par rapport à vos propres outils de mesure.    

------------------------------------------
 

Réglement

Il sera consultable le jour du départ.
Du fait de son inscription, chaque participant reconnait avoir pris connaissance du règlement,
et l’accepte sans réserve dans son intégralité à la signature du bulletin d’engagement.

Tarifs 2021

Tarif unique 10 € - Tous parcours
Gratuit pour les enfants et ados (jusqu'à 16 ans - accompagnés d'un adulte responsable)

 

 _________________________________

 LES 100 Bornes 2020

538 particpants en 2020
 Sur le parcours 35 ==> 103 inscrits    Sur le parcours 55 ==> 214 inscrits
Sur le parcours 75 ==> 130 inscrits    Sur le parcours 55 ==> 91 inscrits
 Une belle journée encore pour cette nouvelle édition
Temps clément quasiment tout le temps, quelques orages sur la fin
On a cherché des mécontents on n'en a pas trouvé :-)
L'an prochan c'est déjà prévu, ce sera le 29 Aout 2021 - notez ça sur l'agenda vtt
Merci à tous

REACTIONS 100 BORNES 2020

Bonjour, J’ai apprécié l’organisation, les ravitos et la grillade!
Mais je trouve que les VTTs électriques devraient partir avant les sportifs car les objectifs des 2 groupes sont très différents.
Ça a gâché l’esprit sportif d’autant plus qu’il y a eu des dépassements « limites ».
Bonne journée
Yves
_____________

 Bonjour les « Maillons Libres »
Tout d’abord je voudrais vous féliciter pour l’organisation de la dernière édition des 100 bornes de Bouconne.
Vraiment bravo car chaque année vous faites un travail remarquable pour cette journée, et cette année, malgré la difficulté supplémentaire due au Covid 19, vous avez été excellents.
Il n’était pas aisé d’organiser tout ça, tout en assurant la sécurité sanitaire.
Tous les bénévoles que j’ai pu croiser affichaient un large sourire que l’on pouvait deviner malgré les masques, et leur bonne humeur et gentillesse nous a rendu cette journée encore plus agréable.
J’ai cru remarquer que cette année (En tout cas il me semble) qu’il y avait plus de VTT électriques.
J’ai eu le sentiment que la cohabitation a parfois été compliquée avec les VTT « normaux ».
En effet, parfois des différences de vitesses énormes ont créée quelques difficultés, et notamment lors de passages mono traces, où certains (Pas tous bien sur) ont fait des dépassements qui étaient à la limite de créer un accident.
Il y a bien sur de la place pour tout le monde et pour toutes les activités, alors pour quoi ne pas envisager une prochaine fois, un départ des électriques avant les autres, pour « fluidifier » cette belle journée.
Encore bravo pour votre implication. Je vous souhaite tout le meilleur.
Prenez soin de vous
Laurent

 

 _________________________________

LES 100 Bornes 2019

Vous étiez 530 particpants au départ de cette 6ème édition
Grand millésime 2019 au vu du nombre et du niveau de satisfaction à l'arrivée
Toute l'équipe des Maillons Libres vous en remercie
et continuera d'oeuvrer au mieux pour proposer cette balade conviviale en Forêt de Bouconne
Rendez-vous en 2020 normalement pour une nouvelle aventure

REACTIONS 100 BORNES 2019

Un petit billet d'humeur de Charly ci-dessous
qui fait les 100 Bornes de Bouconne chaque année et qui sait ce qu'est une organisation vtt vu qu'il œuvre depuis près de 30 ans, avec talent, pour les 200 Bruniquel.
Merci à lui pour ce retour qui est assurément la meilleure des récompenses

Lorsque des vététistes disent prendre du plaisir à rouler en forêt de Bouconne, les purs et durs de la discipline, les amateurs de cailloux, de marches en descente, de dénivelé, les regarde avec une certaine forme de condescendance.
C’est vrai, Bouconne c’est du chemin de terre, peu de dénivelé et pas de passages vraiment techniques ou il faut se faire vraiment violence pour s’y engager. Mais lorsque les traceurs de la maintenant traditionnelle randonnée des « 100 bornes de Bouconne » se penchent sur le sujet, ils nous concoctent un parcours fantastique qui propose plaisir de pilotage, engagement physique et chemins variés et originaux.
Ceux qui se sont engagés sur le 100 km peuvent le certifier, Bouconne ce n’est pas que du plat et c’est bien rincés qu’ils ont terminé cette rando.

Quant à moi, bien qu’habitué à une pratique un peu engagée, je me suis régalé sur le 75 km.
Parcours varié, très bien fléché avec des enchainements de folie, des passages rapides qui nécessitent un pilotage fin mais déterminé, bref un vrai parcours de VTT. Je retiendrai particulièrement un passage nouvellement dessiné par Yves, le maître d’œuvre de ce tracé, un single ou il n’y a pas un mètre de ligne droite à tel point qu’à un moment j’ai cru suivre l’arrière de mon vélo. Vraiment un truc de fou à faire sans modération.

Ajoutons à cela, un accueil des plus amical, des sourires et une bonne humeur communicative, des ravitaillements dignes d’un trois étoiles et vous comprendrez qu’on en redemande. C’est simple, l’engagement devrait être remboursé par la sécurité sociale tellement des journées comme celle-là font du bien au moral.

Merci à toute l’équipe des Maillons Libres, pour cette belle journée de VTT plaisir, pour votre gentillesse et pour tout le travail que représente une telle organisation.

Merci à tous et à l’année prochaine.

Charly du STONE RIDER TEAM

 

 

 

_________________________________

REACTIONS 100 BORNES 2018

B‌onjour,
Simplement pour vous dire que j'ai beaucoup apprécié la rando et que mes amis et moi l'avons trouvé tres bien organisée (50km).
Un grand merci à vous et l'equipe organisatrice.
RDV l'année prochaine!
Bonne semaine,
Eric


Un petit retour de Charly qui relate l'aventure avec les bonnes formules
 
LA TRADITION A PARFOIS DU BON

C’est devenu une tradition depuis maintenant quelques années, la rentrée vtt se passe à Boucone.
En fait ce sont les 100 km de Boucone, organisés de main de maître pas nos amis des maillons libres de Cornebarrieu
suivis le dimanche d’après par la Randonnade de Grenade qui marquent cette rentrée vététiste dans le sud-ouest.
Tous ceux  qui roule en vtt (enfin presque) dans la région toulousaine s’étaient donc donnés rendez-vous à Cornebarrieu
pour un dimanche sportif qui s’annonçait particulièrement chaud. On retrouve donc tous les amis et l’équipe des maillons avec beaucoup de plaisir.
L’engagement prend plus de temps que d’habitude, le temps de faire la bise aux amis, de saluer tout le monde,
de parler des vacances et on se met en tenue pour démarrer cette rando qui est vite devenue un incontournable de la saison.
Le STONE aussi était au rdv, une première cette année. Seuls manquaient à l’appel, le doc, parti faire la nouba,
Stéphan qui doit avoir une rentrée difficile, Thierry, parti chasser les champignons en Ariège et Jean Christophe, qui n’est pas un adepte de ces randos.
Bref, après bien des difficultés à se retrouver à l’heure (un manque d’habitude certainement) le stone démarre en ordre  dispersé.
Nico et Jean Louis partent en éclaireur, on ne les reverra plus, ni au ravito, ni à l’arrivée. Ils ont dû envoyer épais.
Ils devaient avoir des contraintes familiales pour se sauver aussi vite. Nous partons donc tranquille, en groupe.
C’est beau tous ces maillots du stone qui roulent ensemble. C’est beau et rare. Sébastien est là aussi avec son « gravel ».
Visiblement sa soirée a été agitée, sa voix le trahit. Je pense qu’aujourd’hui, il va carburer au gazogène à alcool.
Il nous en donne la preuve à la première bosse. Dressé sur les pédales, il nous enfume, au propre et comme figuré, et lui non plus nous ne le reverrons plus. 
On emprunte donc un dédale de sentiers et chemins qui nous conduisent rapidement du coté de Pibrac.
Dès le départ, on sait que la journée sera chaude et poussiéreuse, très poussiéreuse.
Lorsqu’on roule derrière la troupe, on a du mal à voir le chemin et nos jolis maillots noir deviennent bi colore et s’éclaircissent sur le devant.
Couleur terre devant, noir, blanc et bleu derrière. Première côte et voilà que Phiphi, le doc des dents,  se met devant et part tout seul, à fond mais avec le sourire.
Il a dû bouffer du lion au beurre salé pendant ses vacances en Normandie. On regroupe la troupe et c’est en groupe que nous découvrons ce parcours, vraiment plaisant.
On roule à un petit 22/24 km/h en enchainant les virages et les bouts droits, à l’ombre de la forêt de Boucone. Lorsque Philippe est en forme, c’est alarmant, il faut se tenir sur ses gardes.
Arrivés en bas d’une petite descente, un léger virage à droite et un petit pont nous permet de sauter un fossé bien marqué.
Philippe, tout euphorique, s’engage comme une balle sur le pont mais c’était sans compter avec ces P….n de guidons super larges.
La poignée droite tape la barrière et c’est le travers du siècle, à la Valentino Rossi.
Chaud devant, chaud. Il rétablit l’équilibre, passe au raz des barrières, traverse le pont en zig-zag et s’arrête à la sortie.
Il a, comme qui dirait, pris un petit coup de chaud. Du coup le Philippe, il est calmé et bien calmé, Il a évité la chute mais pas la chaleur, et avec ce temps il n’en avait pas vraiment besoin.
Dès lors, Philippe ne sera plus le même, il subit au lieu de profiter. On a l’impression qu’il se tasse sur son vélo, qu’il ne domine plus son sujet, qu’il « crapote ». 
Je passe derrière lui et remarque que sa selle est descendue.   De chemins en chemins, de virages en virages nous arrivons au km 25 au premier ravitaillement.
On y retrouve encore des amis et les membres des maillons, tout sourire, qui tiennent la boutique.
On refait les niveaux et au moment de partir Philippe constate que sa tige de selle est cassée, la selle est au ras du cadre.
Elle remonte à la main mais redescend dès qu’on la lâche. Impossible de continuer comme ça.
Philippe décide sagement de rentrer par le parcours de 50 km accompagné par Jérôme qui tient une forme olympique. Il est avec son vieux VARIO en 26 pouces.
Est-ce le profil comparable à ce qu’il a connu à Nantes ou sont-ce les bienfaits de ses sorties bihebdomadaires, il roule fort, jusqu’à nous titiller en montée.
Que de progrès. Un peu plus de confiance en lui et il aurait vraiment une progression spectaculaire que sa forme physique lui permettrait d’avoir aujourd’hui.
Ce dimanche, Jérôme aurait pu faire le 75 km avec nous sans aucun problème. Maintenant qu’il a acquis le physique il va falloir lui travailler le mental.
Anthony, Jean Marc et moi repartons donc pour la boucle du 75 km. Pas pour longtemps. Nous nous arrêtons et attendons Anthony qui arrive à pied.
Dérailleur fatigué, mais alors très fatigué. Solution d’urgence, dérive chaine, on enlève quelques maillons et retour à la maison avec un single speed.
Du coup, nous ne restons plus que deux des stones à boucler le circuit. Boucone, lorsqu’on en parle c’est toujours avec une sorte de dédain.
Il est vrai que lorsqu’on se cantonne aux parcours qui partent de la base de loisir, c’est assez tristounet mais lorsqu’on suit le tracé que nous a concocté l’équipe de Yves et Jean Louis, c’est un REGAL.
Particulièrement, un single de 2 km au moins en légère descente avec un virage tous les 25 m.
Vraiment c’est du concentré de plaisir. On se croirait sur un slalom spécial, virage à droite, gauche, droite, dévers, droite et ça recommence. 
La piste tape un peu mais les suspensions font leur travail. Le fléchage est léger mais très efficace, largement suffisant.
On arrive ainsi rapidement au ravito ou nous avons laissé Philippe et Jérôme.
Les pleins d’eau et de sucre sont rapidement faits, juste le temps de blaguer avec Yves qui coordonne les ravitos
« On a pris un peu de poussière au début et ça a bouché le filtre à air, aussi ce soir il risque d’y avoir des particules fines à l’échappement »
mais ça ne fait rien, on continue et on s’amuse bien sur ce parcours ludique que nous parcourons à bonne allure.
Jean Marc et moi, on enquille la suite qui nous amène sur des portions de circuits ou avaient eu lieu les championnats de France FSGT en 1800 et quelques.
Cela me rappelle des souvenirs puisque j’étais avec une moto à ouvrir les différentes courses. Quelques montées sévères et Jean Marc commence à donner des signes de fatigue.
Comment pourrait-il en être autrement. Il y a deux jours il était encore aux Etats Unis, et aujourd’hui il est sur son vélo et me donne le change.
Car il a une volonté de fer le garçon. On sent bien qu’il paye le décalage horaire mais ça ne fait rien il pédale sans baisser de rythme, il est rincé mais ne se plaint pas.
Ce mec est une bête. Les kilomètres défilent, et arrivés dans la « banlieue » de Cornebarrieu, nous sentons brusquement une odeur de saucisse grillée.
On se regarde avec Jean Marc, sourire complice, et on se tape dans la main. ON arrive et il l’a fait. Bravo.
Il aura tenu le coup jusqu’à l’arrivée sans ralentir et sans se plaindre. Je ne vous dis même pas comment était bonne la première bière.
Voilà c’est fait, 77 km au compteur, une très belle journée de vélo organisée de main de maître par Yves Jean Louis et l’équipe des maillons libres.
Merci à tous pour ce moment d’amitié et de plaisir partagé.
Rendez-vous dimanche prochain chez Wilfried, à grenade pour l’autre classique de rentrée. LA RANDONNADE